Connect with us

Politique

Limbongo-Ngoka annonce sa candidature à la présidentielle de 2021

Published

on

Le président du Parti africain pour un développement intégral et solidaire (PARADIS), Anatole Limbongo-Ngoka a déclaré, le 18 juin à Brazzaville, sa candidature à l’élection présidentielle de 2021. Cet homme politique a été en 2016, l’un des directeurs de campagne adjoints de Jean Marie Mokoko, opposant en prison.

« Je déclare ma candidature à l’élection présidentielle de 2021. J’ai la ferme assurance que ma candidature sera porteuse de l’alternance tant souhaitée et attendue par notre peuple. Il faut déverrouiller la vie politique verrouillée par  le Parti congolais du travail (PCT) », a révélé Anatole Limbongo-Ngoka au cours d’une conférence de presse.

Anatole Limbongo-Ngoka a poursuivi  que, c’est pour redonner espoir et certitude d’une vie meilleure  aux Congolais, qui, selon lui, ont perdu tout espoir, qu’il s’est lancé dans la continuité de ce qu’ils avaient déjà engagé en 2016 avec la candidature à la présidentielle, de Jean Marie Mokoko. « Le besoin d’alternance est grand dans notre pays. Comme mon candidat est maintenu en captivité, j’ai décidé de poursuivre son chemin en me proclamant candidat. On s’est battu pour que  le mandat 2016-2021 soit un mandat transitionnel », a-t-il ajouté.

Le président du Parti africain pour un développement intégral et solidaire a fait savoir que bien qu’il parle d’une continuité, il n’est pas forcément une copie conforme de Mokoko. « Mokoko  et moi, nous n’avons pas la même histoire », a dit Anatole Limbongo-Ngoka.

Pour le président du PARADIS, se lever et gagner l’élection présidentielle de mars 2021 demeure l’unique voie sûre pour que Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa soient libérés et amnistiés. « Quoi qu’il arrive, la flamme de la lutte pour l’alternance et la libération de nos deux leaders ne doit pas s’éteindre », a-t-il conclu.

Continuer la lecture

Tendances

Copyright © 2020 MKG Media. Tous droits Réservés